Photographier un coucher de soleil : 12 secrets pour réussir

Quand j’étais petite, j’étais obnubilée par les couchers de soleil. Et je le suis encore, mon cœur d’enfant ne m’a pas quitté. D’ailleurs, avez-vous déjà rencontré une personne qui demeure de marbre devant un coucher de soleil aux couleurs inoubliables ? Ce moment magique où, soudainement, le firmament se transforme en toile flamboyante.

Dans cet article, je vous fournis 12 conseils judicieux pour photographier un coucher de soleil inoubliable.

À retenir : plus il y aura de nuages dans le ciel, plus la possibilité d’avoir un beau coucher de soleil sera accrue.

Comment photographier un coucher de soleil ?

1-N’arrivez pas à la dernière minute

Lorsque le soleil est sur le point de se coucher derrière l’horizon, vous ne disposez que d’une vingtaine de minutes pour réaliser vos photos. C’est bref. Donc, si vous désirez peaufiner votre composition, sans paniquer – parce que vous voyez le soleil descendre et que vous n’avez pas encore détecté votre premier plan – (j’en sais quelque chose…), songez à arriver une heure plus tôt.

2-Explorez les lieux avant

Si vous êtes en mesure de vous rendre sur place quelques heures avant, ou une journée à l’avance, c’est encore mieux. Ceci vous permettra de faire du repérage en toute tranquillité et de vous familiariser avec l’endroit.

Notez les éléments à intégrer à vos images. Voyez-vous un avant-plan intéressant ? Des éléments qui créeront de belles silhouettes ? Faites le tour du jardin, explorez.

3-Apportez votre trépied

La lumière de fin de journée faiblit rapidement, et elle influencera votre vitesse d’obturation. Si vous obtenez une vitesse inférieure à 1/125sec, stabilisez vos prises de vue à l’aide d’un trépied. Sinon, essayez de déposer votre appareil sur quelque chose de solide. Un rocher, une table, un quai par exemple.

4-Utilisez des filtres neutres dégradés

Je ne vous le cacherai pas, les couchers de soleil sont parmi les scènes les plus capricieuses à capter. Pourquoi ? Parce que la plage dynamique de votre capteur (entre les hautes lumières et les ombres) est très élevée.

Juste pour vous donner une idée, la vision humaine peut distinguer jusqu’à 27 crans de luminosité; tandis que notre appareil photo, lui, ne pourra capter qu’entre 9 et 14 crans.

Donc, l’ajout d’un filtre neutre dégradé aidera à équilibrer le tout et ainsi réduire l’écart entre les hautes lumières et les ombres. Un petit accessoire qui fera une grande différence.

5-Être présent…

Ici, j’ai envie de vous dire de prendre le temps de vous pauser. D’admirer. De jouir du spectacle et d’être présent. Cet instant, fugace, ne reviendra pas.

6-Savoir observer

À partir du moment où le soleil descend, bascule sur l’horizon et éclabousse le firmament de couleurs époustouflantes, quelques minutes s’écoulent. C’est court, j’en conviens. Résistez à la tentation de mitrailler la scène en rafale. Vous n’obtiendrez pas de victoire.

Pendant sa descente dans le ciel, prenez différents clichés du soleil, observez ses rayons et soyez à l’affut. Et anticipez, va-t-il glisser derrière ce nuage et créer de beaux rayons lumineux ? Oui, alors, soyez prêt !

7-Choisir la longueur focale

Variez vos objectifs, vous pouvez obtenir de belles images avec un grand-angle, mais également avec un téléobjectif, voire un objectif macro.

8-Sélectionnez la bonne balance des blancs

Évitez de mettre votre balance des blancs en mode « automatique », les couleurs auront tendances à être froide. Optez plutôt pour le mode « nuageux » ou « ombre », vous obtiendrez des couleurs plus chaudes.

Faites des tests et choisissez ce qui vous plait, c’est vous le maître de votre création !

9-Variez vos expositions

Quelle exposition choisir ? Dans l’incertitude, réalisez une série de photo à différente exposition, exécutez des photos sous-exposées (-1, -2, -3 EV) et d’autres, surexposées (+1, +2, +3 EV). Sachez toutefois que la plupart des appareils photo possèdent une option d’auto-bracketing, ceci vous évitera de faire le tout manuellement. Et perdre de précieuses minutes à figurer l’exposition à choisir. Aussi bien mettre la technologie de votre côté, n’est-ce pas ?

10-Tirer profit des silhouettes

Voici une occasion unique d’ajouter des silhouettes à vos images. Exposez pour le ciel et laissez dans l’ombre des éléments intéressants, il peut s’agir d’un arbre, d’un quai, d’un voilier, etc. Vous pouvez même afficher vos couleurs en vous incluant dans le décor.

11-Regardez autour de vous

Alors que l’ouest se pare de teintes somptueuses, n’oubliez pas de jeter un coup autour de vous. Les couleurs du couchant peuvent s’étendre très loin et donner lieu à des paysages tout aussi beaux derrière que devant vous. Donc, soyez aux aguets.

12-Attardez-vous un peu

Le soleil vient de franchir l’horizon et votre carte mémoire est remplie d’images. Vous avez réussi ! Wahou ! Un instant, pas si vite papillon ! Je sais, je sais, vous avez hâte de retourner à la maison pour visionner vos œuvres. Tout à fait légitime.

Par contre, d’ici quelques minutes, entre 10 et 15 pour être plus précis, vous serez témoin de l’aurore. Ce moment magique où les nuages prennent feu. Éphémère et de toute beauté. Ce n’est pas toujours le cas, mais patientez, au cas où…

sources : photoreview

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *