« La photographie va très bien et les photographes très mal »

Depuis vingt ans, le métier de photographe est en constante évolution afin de s’adapter à un changement qui a bouleversé la profession : le passage au numérique.

 

Mardi 12 Décembre 2017, 16:30:21, par Sasha Lehmann dans conférence

La digitalisation des images, considérée comme une révolution majeure de ce secteur d’activité, a opéré une remise en question au cœur de la photographie. La génération Y des 15-25 ans, qui s’achète à chaque Noëlle reflex dernier cri et propose ensuite ses services d’amateur se rêvant en « pro » sur Leboncoin, soulève de nouveaux enjeux: la profession est-elle aujourd’hui incomprise?

La numérisation des photos,la naissance des banques d’images, la surreprésentation  des images dans notre vie de tous les jours, notamment sur internet… Tout le monde peut désormais se prétendre photographe quand, quelques années plus tôt, le métier était réservé aux professionnels. Les images sur les réseaux sociaux, en particulier lnstagram et Pinterest,mais également la tendance des selfies,ont envahi notre quotidien. jamais la photographie  n’a été aussi présente autour de nous, au point de nous entourer de manière omniprésente. Tout le monde aujourd’hui se pense photographe en prenant en photo son chat en faisant mine de jouer avec la perspective et en y ajoutant un filtre lnstagram.

« La photographie va très bien et les photographes très mal »

Comme le souligne le photographe Olivier Culmann,la profession s’est précarisée au point que les photoreporters  doivent désormais se diversifier pour vivre de leur métier. Selon lui, « la photographie va très bien et les photographes très mal ». Les droits d’auteur sont peu respectés et l’amateurisme amène une concurrence d’autant plus rude que les photos sont vendues à un prix de plus en plus dérisoire.

,’Vol », piraterie »,,,abus »,,,arnaque’.,.. Comme Franck, nombreux sont les photographes en colère face à une jeune génération qui prend la photographie  comme acquise,gratuite,et ,,se sert dans les photos comme dans un paquet de chips ».

Une nouvelle vision de la photographie

Les photographes n’ont plus le choix de se reconvertir ou de se spécialiser : photographes d’architecture, de mariage,sous-marins, de sport…

La concurrence de jeunes photographes ou d’amateurs fait rage. Toutes les photos sont en numérique depuis déjà 20 ans et les demandes sont différentes. Les photos sont en cours de réalisation et je les envoie déjà sur Facebook ou sur lnstagram. »

Le numérique  a opéré une profonde  mutation du métier de photographe:les agences de presse sont désormais délaissées au profit d’une génération sans pitié, qui est souvent associée à un pillage sans ménagement d’un véritable savoir-faire.Comment alors renverser la donne pour redorer le blason d’une profession devenue précaire ?

source : Sasha Lehmann, Actuphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *