Photographier la Lune

Si la Lune constitue un excellent sujet photographique, c’est notamment parce que ce satellite de notre planète a toujours été un sujet de fascination pour l’être humain.

Bien que la saison estivale soit particulièrement propice à la photographie du ciel nocturne et des étoiles, sachez que l’astre lunaire sera au plus près de la Terre en novembre  — une excellente occasion pour sortir son appareil photo et son téléobjectif de façon à immortaliser ces instants.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer.

Le principe

Tout comme dans le cas d’un ciel étoilé, la réussite de photographies de la lune dépend grandement de la situation géographique du lieu de prise de vue et des conditions météorologiques. Il faut ainsi se trouver dans une zone suffisamment éloignée de la pollution lumineuse provoquée par les grandes villes et choisir de préférence une nuit claire.

Certains phénomènes astrologiques constituent de plus des occasions exceptionnelles pour photographier la Lune. en novembre, une « super Lune » sera notamment au programme de la soirée. En effet,  comme tous les mois, la Lune sera pleine, mais elle se trouvera également précisément à son périgée, c’est à dire à sa plus courte distance par rapport à la terre.

En pratique

Le choix de l’objectif utilisé dépend grandement de l’esthétique recherchée : il convient ainsi d’utiliser un téléobjectif si vous souhaitez faire de la Lune le sujet principal de votre image, tandis qu’une courte focale permet d’ancrer l’astre lunaire dans un plus vaste décor.

Pour prendre en photo la lune, on peut utiliser une sensibilité faible (100 ou 200 ISO), une ouverture d’environ f8 (le choix dépant de don intégration ou non à un paysage) et se placer pour commencer en mode priorité ouverture. Il faut ensuite choisir d’utiliser la mesure spot, qui réglera l’exposition par rapport à la luminosité du point central. Il ne reste qu’à déclencher, et ajuster si besoin les réglages en passant en mode manuel. Un trépied ou tout autre moyen de stabilisation est naturellement de rigueur pour ce type de photographie.

Pour conclure

Force est de constater que, même avec une focale de 200 mm, la Lune est loin donc penser qu un recadrage pourra être nécessaire.

 

source : zoom numérique et modif de ma part

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *