D’ici à 2022, Renault lancera 8 nouvelles voitures électriques

Objectif : 5 millions de véhicules vendus

 

Le nouveau grand plan d’action du groupe Renault, qui va s’étendre jusqu’en 2022 est, comme nous pouvions nous y attendre, ambitieux du côté de l’électrique. 20 véhicules hybrides et 100 % électriques doivent accélérer la croissance du groupe à cette échéance.

Fidèle à la stratégie présentée il y a quelques jours suite à l’intégration de Mitsubishi à l’alliance Renault-Nissan, Renault confirme ses ambitions électriques à l’horizon 2022. Sur les 21 nouveaux véhicules qui doivent sortir sur la période, 12 seront hybrides et 8 seront 100 % électriques. En 2022, tous les véhicules vendus par Renault seront également « connectés », et 15 modèles disposeront de certificats de conduite autonome (sans que l’on ne sache précisément les niveaux d’autonomie visés).

En contrepartie, à terme, ce plan baptisé « Drive The Future » va diviser de moitié les véhicules diesel sortant des lignes de production. Par contre, le marché des véhicules low cost sera sérieusement visé par Renault. Alors que 700 000 véhicules de ce type sont vendus chaque année actuellement, Renault envisage d’en écouler quasiment 2 millions en 2022. Au global, au cours de cette année, Renault compte vendre 5 millions de véhicules, ce qui représente tout de même une hausse des livraisons de 44 % par rapport à 2016.

Ce grand plan 2022 doit permettre à Renault de doper ses ventes pour atteindre 70 milliards d’euros de chiffre d’affaires à échéance, à comparer aux 51,2 milliards de chiffre d’affaires générés sur l’exercice 2016. Quatre grands axes intimement liés ont été définis dans ce cadre, qui ne sont autre que l’optimisation des synergies autour de la plateforme « CMF », la réduction des coûts, l’internationalisation — avec des stratégies renforcées en Chine, en Russie et au Brésil — et, bien sûr, l’électrification.

Ce plan d’action pour le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi, présenté en grande pompe à la presse par Carlos Ghosn, a été très bien accueilli par les marchés financiers, alors même qu’il est basé sur des perspectives « prudentes« , de l’aveu même du PDG. Nous avons maintenant évidemment hâte de voir, en détail, les véhicules qui en sortiront.

 

source : les numériques

D’ici à 2022, Renault lancera 8 nouvelles voitures électriques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *