Amazon Go : un supermarché sans caisse ni file d’attente

Le géant de l’e-commerce vient une fois encore de se mettre à dos les géants de la grande distribution. Mieux que la livraison dans l’heure, le magasin physique, celui où l’on va faire ses courses pour la semaine. Mais à la différence de nos enseignes classiques, Amazon Go a remplacé les caisses et les caissiers par des capteurs et de l’intelligence artificielle.

Du e-commerce au commerce. Amazon n’en est pas à son coup d’essai, lui qui a déjà ouvert ses propres librairies. Mais cette fois-ci l’entreprise de Jeff Bezos voit plus loin en imaginant le magasin « du futur », garanti sans caisse ni file d’attente. Son nom : Amazon Go, situé au 2131 sur la 7th Avenue à Seattle. N’y allez pas si vous êtes sur place : pour l’heure, la boutique d’alimentation est en version bêta, testée uniquement par les salariés d’Amazon.

Amazon Go se résume pour l’instant à une enseigne de 170 mètres carrés spécialisée dans l’alimentaire. Pour pouvoir y accéder, il faut avoir un compte Amazon et l’application Amazon Go (et être salarié d’Amazon, le temps de cette bêta). On entre, on se sert dans les rayons et on repart sans passer par la case caisse. Et sans se faire courser par un vigile, ce qui est généralement le cas lorsqu’on sort d’un Monoprix sans avoir payé ses articles. En effet, le client reçoit la facture des produits qu’il a pris plus tard, sur son compte Amazon.

Le magasin autonome

Comment ça marche ? Comme une voiture, c’est en tout cas ce qu’explique Amazon. L’échoppe est bardée des mêmes technologies qu’un véhicule autonome : capteurs et intelligence artificielle identifient qui prend quel produit et si un produit est reposé dans son rayon.

Il suffit donc simplement de faire ses courses normalement pour qu’Amazon sache ce qu’il y a dans votre panier au moment où vous sortez du magasin. Pas de passage en caisse, donc pas de file d’attente : le futur selon Amazon. Ce qui n’est certainement pas une raison pour ne pas dire au revoir au vigile. L’histoire ne dit d’ailleurs pas s’il s’agit bien d’un humain.

Alors non, Amazon nie vouloir ouvrir 2000 magasins de ce type. « Loin de là » assure une porte-parole. Contrairement à ce que le Wall Street Journal soutenait et d’autres reprenaient. Et non, pas question pour l’heure d’ouvrir une enseigne de 4000 mètres carrés, martèle cette même porte-parole à Cnet, démentant à nouveaux les écrits du WSJ. « Nous apprenons » explique-t-elle. Les grandes enseignes de la distribution n’ont pas de soucis à se faire… pour l’instant.

 

source : l’informaticien

Amazon Go : un supermarché sans caisse ni file d’attente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *